News de l'ASJ

News

Le budget pour les cadeaux de Noël est en baisse

18.12.2023


Dans une étude récente, GfK a analysé le comportement des consommateurs à Noël cette année. En ce qui concerne les cadeaux pour les jouets, les Suisses prévoient de dépenser en moyenne 411 francs suisses. Les dépenses sont inférieures au record de l'année précédente. D'autres résultats viennent étayer le comportement de consommation prudent autour de Noël.

Foto, Olena Bohovyk, Unsplash

Les inquiétudes concernant l'inflation, la hausse des coûts de la santé et l'incertitude économique générale ont un impact négatif sur le comportement des consommateurs cette année. Au total, plus de 40 % des personnes interrogées prévoient de dépenser moins pour les cadeaux et un tiers d'entre elles prévoient de faire moins de dons aux organisations caritatives que les années précédentes.

Dépenses inférieures à l'année précédente pour les jouets offerts à Noël

On observe également une certaine retenue dans les dépenses pour les jouets : Les dépenses pour les jouets, qui augmentent chaque année et qui ont atteint l'année dernière une valeur record de 500 francs suisses, sont inférieures à l'année précédente avec 411 francs suisses, "En raison de la situation économique, les gens font leurs achats de manière plus ciblée et font davantage attention aux actions, comme par exemple les promotions de la Black Week", explique Kurt Meister, expert du marché chez GfK.

Les achats de Noël en ligne toujours aussi populaires

La part des consommateurs qui préfèrent acheter des cadeaux pour les jouets en ligne est restée au niveau de l'année précédente. L'évolution des achats en magasin est en baisse par rapport à l'année précédente (-8 %). "Nous nous attendons à une évolution positive des achats de Noël en ligne. C'est une tendance que nous observons depuis des années", souligne Kurt Meister.

Dans l'ensemble, les comportements d'achat de jouets restent hybrides : 69 pour cent des personnes achètent en ligne et en magasin, 22 pour cent uniquement en magasin et 9 pour cent uniquement en ligne.

Influence des journées promotionnelles

25 % des personnes interrogées n'ont pas acheté de jouets deux semaines avant les fêtes de fin d'année et sont prêtes à payer le prix fort, un chiffre inchangé depuis cinq ans. Les hommes sont plutôt sereins (30 %), tandis que les femmes sont plus nombreuses (19 %) à s'être déjà approvisionnées en avance.

Perspectives du comportement des consommateurs

La retenue en matière de consommation se maintiendra également pour l'année à venir. Ainsi, près de la moitié des consommateurs suisses indiquent vouloir consommer plus consciemment et moins dépenser au cours de la nouvelle année.

Plus d'un quart des consommateurs envisagent donc d'acheter davantage de produits de seconde main que jusqu'à présent - surtout les femmes et les jeunes consommateurs.

22% peuvent s'imaginer acheter un produit reconditionné au lieu d'un nouvel appareil électronique (par ex. smartphone, tablette, PC, etc.). (refurbished = appareils qu'un fabricant ou un commerçant a remis à neuf, nettoyés et contrôlés). Cela représente 6% de plus que l'année précédente. Il semble s'agir d'une tendance croissante.

À propos de l'étude

L'enquête représentative en ligne en Suisse alémanique et en Suisse romande sur les ventes de Noël a été réalisée du 30 novembre au 5 décembre 2023.

Sources : GfK Suisse

 

Contact

Association Suisse des Jouets
Monsieur Sandro Küng
Bureau et service des médias
Arterstrasse 28
CH-8032 Zurich

+41 44 545 21 69
office@spielwarenverband.ch